Bulletin d'information -- Avril 2024

CENTRALITÉ, PARC URBAIN = UN NOUVEAU PROGRAMME IMMOBILIER MASSIF

Le Parc Urbain de Lanton n’est pas un parc d’arbres mais un parc d’immeubles, 10 dans le dernier permis de construire présenté.

L’odeur de 💩 ne s’est pas encore dissipée, les travaux ne sont pas engagés pour sauver Taussat de ces pollutions chroniques qu’un nouveau programme immobilier massif s’accélère à moins d’un km.

La vente des terrains municipaux de Cassy va avoir lieu d’ici la fin de l’année, avec des parkings semis-enterrés, 80% d’imperméabilisation sur 2 hectares et 110 logements, soit 240 habitants de plus.

Nous relayons l’appel à Rassemblement ce mardi 23 Avril a 10h devant le foot, par l’association “LANTON à COEUR” ce mardi 23 Avril , qui exprime ses questions dans son tract.

Retrouvez l’argumentaire dans le tract de Lanton a coeur.

Le projet de Parc urbain ci dessus se rajoute à celui du Braou, à côté d’Intermarché. Il vise lui a créer une nouvelle zone commerciale/logements sur 16 000m2. Il faudrait un fossé de 10m de large pour drainer l’eau de ce terrain qui veut dire “marais” en Gascon.

POLLUTION

Cela ne vous a pas échappé, un nouvel épisode de pollution par les égouts a eu lieu à Lanton du 29 Mars au 5 Avril, en multiples points autour du Bassin dont la station de relevage du SIBA de la Gare de Taussat et celle d’Arès.

Les 2 premiers épisodes de la saison avaient eu lieu essentiellement par déversement volontaire dans les bassines de sécurité des eaux usées de Titoune (Lanton), Audenge et Lège Cap-Ferret. Mais cette fois les bassines étaient particulièrement surveillées, du fait du référé environnemental déposé par la SEPANSO. D’ailleurs le 2 avril le SIBA a été reconnu responsable et le juge des libertés a ordonné l’exécution de travaux d’ici 6 mois.

En effet, on imagine bien que si un paquebot venait vider ses cuves de 💩 dans le Bassin devant Taussat, tous les 3 mois, le capitaine serait mis aux arrêts et le bateau confisqué… Le maire de la commune porterait plainte sous le feu des projecteurs, et d’autres associations que la nôtre batailleraient. Pour le moment, nous sommes bien peu à exiger des réponses, et surtout des résultats.

Nous sommes reconnaissants aux associations environnementales comme la SEPANSO et l’ADEBA d’avoir défendu les intérêts des habitants et du Bassin en saisissant la justice, alors que la salubrité publique est une responsabilité OBLIGATOIRE des maires.

Fin mars, loin de l’esprit du référé, le SIBA a installé des tuyaux qui ont délesté le collecteur au niveau des stations de relevage du SIBA. Renseignements pris sur place, ce sont 300m3 par heure d’eaux usées non traitées qui se sont déversées à Taussat pendant le week end de pâques, débordant dans le lotissement et chez certains de nos voisins, avant de finir dans le Bassin. La semaine a été abominable pour eux, il est évident que patauger dans les germes et les produits chimiques n’est pas sain. La nappe phréatique étant haute et en charge, il est permis de penser qu’elle a été aspiré par le collecteur, aggravant le phénomène.

Nous avons demandé au SIBA et à la mairie de communiquer les rapports techniques de la station et les volumes délestés dans le ruisseau et dans l’allée verte. Aucune réponse.

Soit la mairie n’en dispose pas et cela questionne l’intérêt porté au problème, soit c’est un choix de le garder secret. Tout aussi problématique.

Le SIBA ne publie plus les valeurs e coli et entérocoques dans les cours d’eau autour du bassin depuis le 23 janvier.

Cette opacité est intolérable.

J’ai donc fait le choix de saisir la police de l’environnement pour la pollution subie par le lotissement, et de porter plainte.

Chasse aux oeufs

La traditionnelle chasse aux œufs a encore réuni joyeusement une dizaine de familles lundi 1er Avril.

A votre écoute et à vos cotés